Plan d’illustration du projet d’aménagement
2012
Concours pour l'aménagement de l'écoquartier de la Grande Combe
DANJOUTIN Territoire de Belfort

Sur le site de la « Grande Combe », le nouveau quartier ne doit pas constituer une pièce urbaine qui vient se juxtaposer à l’existant. L’écoquartier devra être étroitement imbriqué avec l’urbanisation pré-existante.
A l’échelle de la commune de Danjoutin, le futur quartier est marqué par la coupure de la voie ferrée Belfort-Délémont.
Cette rupture doit être atténuée par l’aménagement des deux passages à niveau pour marquer la continuité de l’espace public. Sur la rue du Bosmont, la traversée pourra être aménagée pour mettre en scène la continuité du relief de la combe de part et d’autre de la voie ferrée, profitant de cette situation de double belvédère, en surplomb de plusieurs mètres par rapport au relief naturel.
L’écoquartier est conçu pour constituer et structurer une limite pérenne à l’urbanisation de ce fragment de territoire. Mais cette « limite » d’urbanisation ne doit pas prendre la forme d’une « délimitation » entre ce qui serait « la ville » et ce qui demeure « la campagne ». Cette limite est conçue davantage comme une imbrication entre le quartier et le paysage ouvert qu’il borde.
Cette imbrication ne repose pas uniquement sur la présence visuelle des vergers et autres alignements d’arbres (en résonance avec la lisière forestière voisine) qui traversent le quartier et prolongent le paysage de lisière et de bocage au sein du nouveau tissu urbain, mais repose surtout sur des usages « rurbains », mixtes et intergénérationnels, qui peuvent se déployer dans le quartier ou sur ses franges.
Maitrise d'ouvrage : SODEB pour la commune de Danjoutin
Equipe : Urbitat+ urbanisme mandataire, Gabriel Milochau paysage et espaces pubics, Sirus Bet VRD, Panoptique conseil en développement durable
Non lauréat du concours
Retour accueil - Mentions légales - Création Site Webcinetic